Vendredi 22 mars 2019 BAT - La revue des écritures théâtrales - Numéro 76 Partager

Exposition en
mai 2015

Nos champs de solitude

image

hautEn savoir plus
...

image
Nos partenaires

L'instant politique...

Allons chats de la Patrie, pouët pouët !

:::: Par Françoise Thyrion | paru le 27/05/2012

thyrion.jpg

Lever de rideau héroïque pour trois personnages :

GUSTAVE dit tatave, chat de gouttière parisien

MILOU dit Milou, chat (qui porte un nom de chien) mi-angora, mi-siamois, breton intégré

ELLE. femme colérique belge vivant en France depuis mille neuf cent septante sept et toujours pas naturalisée française ! 

ELLE 

ça y est les bêtes, François est le nouveau PDLRF (Président De La République Française), nous pouvons enfin crier sans honte, Vive la France ! Je me sens pousser des ailes, l’avenir est enfin radieux …

TATAVE

T’emballe pas, c’est pas la prise de la Bastille !

MILOU

Ce n’est qu’une petite victoire à reculons !

ELLE

Nous allons enfin inventer d’autres valeurs !

TATAVE

On n’invente jamais rien, on accumule et au bout du bout le hasard fait parfois bien les choses, c’est tout !

ELLE

Pourquoi restez-vous là blasés comme des lapins au lieu de crier comme moi, vive la France ?

TATAVE

Parce que nous ne sommes pas des lapins mais des chats, qui avons une mémoire de chats, qui en ont vu d’autres  et qu’il faut caresser dans le sens du poil !

MILOU

Et que même si on nous caresse dans le sens du poil, on ne nous la fait pas !

ELLE

Monstres repus de croquettes de régime, qu’est-ce que ça veut dire : on ne nous la fait pas ?

Finis l’égoïsme bling bling et le radotage crypto pétainiste !

Oubliés le triple A des banques centralo-mondiales et la quadruple définition de la crise !

Obsolètes la langue de bois mensongère et la cravate avaleuse de couleuvres !

Le changement est en marche, nous allons réinvestir

le positif de la politique,

la besogneuse route du bonheur,

le goût délicieux de l’espoir…

TATAVE

Paroles, paroles, paroles !

MILOU

Fallacieux langage électoraliste, trompe l’œil flatteur superfétatoire, vanité des promesses éphémères…

ELLE

Mais vous ne vous rendez pas compte ?

Pour des milliers d’humains qui vivent en France comme moi, tout va s’éclairer !

Je vais enfin pouvoir aller à la Préfecture demander, tête haute, la nationalité française et on ne va plus oser me demander l’acte de naissance de mon grand-père phalanstériste, ni l’acte de décès de mon aïeul judéo-sibérien !

Je ne devrai plus apprendre par coeur les six couplets de La Marseillaise et de la Victoire en chantant, ni connaître sur le bout des doigts la règle des choux, bijoux, genoux, roudoudous !

Je serai belgo-française comme ma mère qui a eu la chance de changer deux fois de nationalité, elle, et pourtant c’était la guerre !

MILOU

Oui, tu seras belgo-française ou franco-belge et tu pourras voter en France et après ?

Nous les Bretons, nous sommes Français depuis des lustres, depuis Anne de Bretagne, Madame et ça nous fait une belle patte !

On ne peut plus parler Breton, on parle le bon Français d’Angers, le Français de Joachim Du Bellay et alors ?

ELLE

Oui, mais tu es un chat Français et je dirais même plus un chat franco-breton europaïen !

Au lieu d’avoir une identité, tu en as trois, voir quatre puisque tu es un chat citoyen du monde !

Et puis tu es Français c’est formidable d’être Français, parce qu’enfin tu miaules en Français et cette langue française a écrit des mots assez peu ordinaires (pour ne pas dire extra ordinaires) sur les murs des monuments communaux, des mots comme,

Liberté, Egalité, Fraternité…

Pour nous les belges francophones de Bruxelles, le Français, c’est la langue de la liberté, c’est la langue de la laïcité, c’est la langue dans laquelle fut rédigée la déclaration des droits de l’homme et du citoyen !

C’est comme ça, et vous n’y pouvez rien !

Faut être des chats masos comme vous, pour trouver ça démodé, dépassé et fané !

TATAVE

Redescends sur terre, ma belle !

Moi qui suis chat anarchiste de père en fils, depuis qu’un de mes ancêtres a été fusillé par les Versaillais, eh, oui Thiers a même fusillé les chats communards,

je peux t’affirmer que la France n’aime pas le changement !

Et que les Révolutions meurent aussi vite qu’elles naissent comme des feux de paille ! 

MILOU

Et moi qui suis breton communiste depuis que mon grand-père a fait les grèves de 51 à Nantes, je peux te dire que la France n’aime pas son peuple !

Qu’est-ce qu’il y a eu après Léon Blum, hein, je vous le demande ma petite dame, la guerre …

Et l’ordre est revenu et les ouvriers se sont tus.

Nos copains, ces cons d’oiseaux qui tournent au-dessus de nous depuis des lustres, savent bien qu’on refait toujours les mêmes conneries et que les empêcheurs de ronronner ont rond, on leur claque le museau en les affament, un point c’est tout !

ELLE

Bien sûr, bien sûr ! Nous sommes cons pour l’éternité!

…  et patati et patata…

Mais pour l’éternité et au nom de cette éternité et pour nos enfants, nos petits-enfants, nos arrières petits-enfants,

est-il interdit de RÊVER ? Aujourd’hui !

Est-il interdit d’ESPÉRER? Aujourd’hui !

Est-il interdit de CHANTER ? Aujourd’hui !

Est-il interdit d’être VRAIMENT des êtres HUMAINS,

AUJOUR’HUI ?

et de VOULOIR AUJOURD’HUI,

LE BIEN DE l’ HUMANITÉ ,

POUR DEMAIN

Et APRÈS DEMAIN

Et APRÈS, APRèS-DEMAIN ?

ET QUE TOUT CELA SOIT NORMAL !

MERDE, ALORS !

Rideau sans rideau

haut Réagissez à cette contribution...

hautHaut de page

 

Mentions légales

©Le Billet des Auteurs de Théâtre 2011

Le collectif

Contact

Revue réalisée avec le concours du
Centre national du Livre