Jeudi 17 août 2017 BAT - La revue des écritures théâtrales - Numéro 76 Partager

Exposition en
mai 2015

Nos champs de solitude

image

hautEn savoir plus
...

image
Nos partenaires

Le BAT des sports...

Mi-temps. (Nouveau...)

:::: Par Eric Rouquette | paru le 02/01/2013

Eric Rouquette.jpg

Personnages :

Jean-Michel, consultant

Thierry, commentateur

 

Note du transcripteur : ce dialogue est authentique, il a eu lieu à la mi-temps de la finale de la Coupe du Monde 2002 entre le Brésil et l’Allemagne..

 

Jean-Michel : Alors vous avez réglé ce problème de places ?

Thierry : Non, non, attends… euh en plus y s’fout d’ma gueule…

Temps…

Jean-Michel : Hè ?

Thierry : Les co… y m’fait les consignes, ‘tends… attends les consignes… J’lui chie d’ssus, ouais…

Jean-Michel : Bè attends… les places sont pas à lui, Thierry…

Thierry : Non mais d’accord, bon… mais qu’y m’raconte pas des conneries… parce que ça j’admets pas…

Jean-Michel: Bè dis pas de conneries non plus… dis pas de conneries, Thierry, ces places sont pas à lui…

Thierry (en même temps) : Attends, attends, tu vas pas m’donner des leçons…

Jean-Michel: Ben ces places sont pas à lui…

Thierry : Sois gentil hein…

Jean-Michel : Bon.

Thierry : …sois gentil, me donne pas d’leçons…

Jean-Michel : Bon…

Thierry : Hein…

Jean-Michel : …si t’… (s’énervant) …t’as raison, moi j’te dis que ces places sont pas à lui !

Thierry : Hé ben hèè…

Jean-Michel : Elles sont pas à toi non plus…

Thierry (profil bas) : Hé ben non…

Jean-Michel : Hé ben ça va…

Thierry : Hé ben non…

Jean-Mchel : …alors ça va ! Point final.

Thierry (bredouillant) : …mais elles sont, mais elles sont…

Jean-Michel : …eh ben point final…

Thierry : …Oui, elles sont pas à moi…

Jean-Michel : Elles sont à TF1.

Thierry : Non. Oui oui, elles sont à TF1.

Jean-Michel : …eh ben elles sont à TF1…

Thierry : Oui mais j’les avais, j’les avais commandées d’abord… (reprenant assurance) j’les avais commandées d’abord, elles étaient payées, elles étaient pour moi…

Jean-Michel : Attends elles ont pas été payées, là…

Thierry (en même temps) : …c’est tout…

Jean-Michel : …elles ont été données gratuitement à des gars de TF1…

Thierry : Oui non mais attends elles ont été données, y’a des places partout derrière me fais pas chier attends toi aussi, non…

Jean-Michel : Bon ben t’as raison…

Thierry : …tu vas pas m’emmerder…

Jean-Michel : …t’as raison, t’as raison, t’as raison…

Thierry : Attends… tu vas pas m’casser les couilles, non…

Jean-Michel : Ben tu as raison Thierry, qu’est-ce que tu veux que j’te dise…

Thierry : Ben oui…

Jean-Michel : Non, t’as tort, t’as tort à deux cent pour cent…

Thierry : …ben oui, ben oui…

Jean-Michel : …et excuse-moi si je prends la défense de Laurent…

Thierry: Mais non mais j’me branle que tu prennes la défense de Laurent…

Jean-Michel : Et bè si tu te…

Thierry : Moi j’en n’ai rien à foutre…

Jean-Michel : … je sais qu’tu te branles de tout

Thierry: Moi j’en n’ai rien à foutre moi…

Jean-Michel : Je sais qu’tu te branles de tout, mais s’il faut régler ce problème on le règlera…

Thierry : Mais j’en n’ai rien à foutre, attends non mais attends…

Jean-Michel : J’peux te dire que les places elles sont pas pour toi…

Thierry : Tu m’parles sur un aut’ton, attends…

Jean-Michel : Attends, j’te…

Thierry : …attends…

Jean-Michel : …et toi tu parles sur un autre ton à Laurent…

Thierry : …attends, attends…

Jean-Michel : Tu parles sur un autre ton à Laurent…

Thierry : …non mais attends, sans blague, non mais de quoi tu te…

Jean-Michel : …ça veut dire quoi...

Thierry : Et toi tu t’mèles de quoi ?...

Jean-Michel : Ben je me mèle de ce qui me regarde…

Thierry : Non tu t’mèles de tes oignons, ça n’a strictement rien à voir avec toi…

Jean-Michel : …je me mèle…

Thierry : …tu t’occupes de tes fesses, t’es gentil…

Jean-Michel : De quoi ? Tu, tu, tu…

Thierry : T’es gentil…

Jean-Michel : …tu parles autrement à Laurent, je te le dis…

Thierry : Ouais attends, attends…

Jean-Michel : Eh ben c’est tout…

Thierry : Attends j’ai pas de leçons à recevoir de toi, excuse-moi hein…

Jean-Michel : Eh mais je sais bien, t’as de leçons de… à recevoir de personne, je te dis simplement que tu parles sur un autre ton à Laurent…

Thierry : Oui c’est ça, ouais…

Jean-Michel : Voilà…

Temps (10 secondes, bruits de stade)

Jean-Michel : C’est pas ton larbin, et c’est pas lui qui…

Thierry : Non j’te… eh m’emmerdes pas hein… sois gentil…

Jean-Michel : Ouais c’est pas ton larbin et il est pas… il est pas là pour te cirer les pompes…

Thierry : Oui oui… ‘tends…

Temps (10 secondes, bougonnements de Thierry, bruits de stade)

Jean-Michel : Et ça je le laisserai pas en suspens, je te le dis hein…

Thierry : Oui oui c’est ça…

Jean-Michel : Ça je te le dis…

Thierry : Oui oui c’est ça…

Jean-Michel : Ouais…

Thierry (ricane sous cape) : …oui oui ben oui… non mais attends…

Jean-Michel : Je te le dis, tout Thierry Roland que tu t’appelles, je le laisserai pas en suspens…

Thierry : Oui oui mais attends mais… j’ai très peur hein, j’suis…

Jean-Michel : Ah non mais je sais bien qu’t’as pas peur, mais j’ai pas envie de te faire peur, j’ai envie simplement de te dire que tu parles autrement à un gars qui… qui a été irréprochable jusqu’à présent… et qui n’avait rien à faire avec ces places, ces places-là elles lui sont arrivées dans les mains, elles ne lui appartenaient pas et on… et on lui… on les lui a pris les places…

Thierry : Non, non, c’est pas… Pas du tout, pas du tout…

Jean-Michel : Il les a vendues ?

Thierry : …pas du tout…

Jean-Michel : Il les a données à des amis ?

Thierry : Oui… Allo ?...

Jean-Michel : Alors…

Thierry : Oui euh… oui monsieur Forgette…

(bruits de stade, reprise d’antenne).

 

 

 

haut Réagissez à cette contribution...

hautHaut de page

 

Mentions légales

©Le Billet des Auteurs de Théâtre 2011

Le collectif

Contact

Revue réalisée avec le concours du
Centre national du Livre