Dimanche 26 mai 2019 BAT - La revue des écritures théâtrales - Numéro 76 Partager

Exposition en
mai 2015

Nos champs de solitude

image

hautEn savoir plus
...

image
Nos partenaires

Par ici la sortie...

L’exercice de l’Etat

:::: Par Fabrice Agret | paru le 05/11/2011

agret.jpg

« L’exercice de l’Etat », le deuxième film de Pierre Shoeller, produit par Denis Freyd et les frères Dardenne est un film remarquable à voir absolument.

Pierre shoeller avait déjà été remarqué pour « Versailles », avec Guillaume Depardieu dans le rôle d’un SDF.

Dans « l’exercice de L’Etat », on suit le parcours d’un ministre des transports (Olivier Gourmet), de son chef de cabinet (Michel Blanc), de sa conseillère en communication (Zabou Breitman) et de son chauffeur (Sylvain Deblé).  Sans caricature, le jeu du pouvoir nous est montré : un monde de lutte de chapelles, de carriérisme, de rivalités. La course aux sondages, l’obsession de l’image et les tactiques politiciennes finissent par l’emporter sur la fidélité à ses propres valeurs. Dans le tourbillon d’un quotidien où tout est urgent, grisé par la réussite professionnelle, l’homme de pouvoir s’éloigne peu à peu de la « vraie vie » : vie familiale ou réalité sociale telle qu’elle est vécue par le peuple. À moins qu’il ne choisisse de se laisser dévorer par ceux qu’il sert.

Les personnages sont complexes, construits avec épaisseur et magistralement servis par les comédiens.

 

haut Réagissez à cette contribution...

haut de ta d loi du cine - posté le 20 05 2012

Ce qu'a le mérite de montrer ce film, c'est que le métier d'homme politique (ou de membre d'une équipe à son service- qui est "l'homme de pouvoir", celui qui est devant les caméras ou celui qui s'avale les dossiers et les traite avant signature?) peut vous occuper jour et nuit; c'est cette "course au temps disponible", je pense, qui provoque l'éloignement familial ou relationnel que vous évoquez, je ne pense pas que ce soit un choix - pour le ministre en tout cas; pour le directeur de cabinet, ça pourrait se discuter (si l'on considère que le plus "serviteur de l'Etat", des deux, c'est lui).
En tout cas, d'accord avec vous sur le fait que c'est un film à voir - et à revoir même.
(s) ta d loi du cine, "squatter" chez dasola

hautHaut de page

 

Mentions légales

©Le Billet des Auteurs de Théâtre 2011

Le collectif

Contact

Revue réalisée avec le concours du
Centre national du Livre