Samedi 17 novembre 2018 BAT - La revue des écritures théâtrales - Numéro 76 Partager

Exposition en
mai 2015

Nos champs de solitude

image

hautEn savoir plus
...

image
Nos partenaires

Vos papiers !

Le jaguar, tango

:::: Par Miguel Angel Sevilla | paru le 01/08/2012

Miguel35711.jpg

Le jaguar de la nuit

Et puis la chevelure

De nuit de nuit encore

Autour de ton visage

Et la lumière sage

Qui crèche dans la rue

En pente de Mouffetard

Et à force d’être sage

On la dirait assombrie

Délavée, outragée

Une pauvre lumière

Qui lèche les pavés

Et moi je la voyais

Du pieu par la fenêtre

Ton corps étant de nuit

Brillait comme le nacre

La nuit était si noire

Dans la piaule et crânait

Partout dans le quartier

Autour du square Médard

L’église s’entassait

Respirait le silence

Un chat parmi les arbres

Et le même silence

Se dégageait des pores

De sa pierre en haillons

De sa pierre en lambeaux

SDF du temps

Et toi tu respirais

A peine, ton haleine

Le jaguar de la nuit

Venait et l’aspirait

Et nous avait bouffés

Tous les deux, nous étions

La blême survivance

De l’amour lorsqu’il passe

Et poursuit son chemin

 


haut Réagissez à cette contribution...

hautHaut de page

 

Mentions légales

©Le Billet des Auteurs de Théâtre 2011

Le collectif

Contact

Revue réalisée avec le concours du
Centre national du Livre