Lundi 21 janvier 2019 BAT - La revue des écritures théâtrales - Numéro 76 Partager

Exposition en
mai 2015

Nos champs de solitude

image

hautEn savoir plus
...

image
Nos partenaires

Vos papiers !

« Le spectacle vivant »

:::: Par Adolphe Nysenholc | paru le 03/02/2012

nysenholc3.jpg

Je m’étais risqué à rappeler le mot de José Valverde : - « Il faut que la parole du poète vivant redevienne le cœur vivant du théâtre. »

-         « Un bon auteur, me répliqua un Ancien, est un auteur mort ! »

-         « Mais, dis-je, les auteurs morts ont été vivants, et plus que les autres, c’est peut-être pourquoi ils demeurent si vivants. »

-         « C’est vous qui parlez ? fit l’inconditionnel des classiques. Vous qui ne savez écrire que sur vos morts ! »

-          « Il est vrai. Il n’y a que sur une scène désormais qu’ils peuvent vivre. Eux qu’on a étouffés, ils ne pourraient plus jamais respirer ? Je porte leur parole. Je suis leur souffle. Ils n’étaient pas auteurs, mais ils sont alors vivants. Et auteurs de mes jours, ils me font encore vivre. Ils me font dire, ils me soufflent les mots, ils me créent poète au cœur du théâtre. Donner la vie aux morts, c’est peut-être ça la magie du spectacle vivant. »

-         « Et vous croyez, fit le contempteur ironique, qu’ils vous rendront vivant, vous mort ? »


haut Réagissez à cette contribution...

hautHaut de page

 

Mentions légales

©Le Billet des Auteurs de Théâtre 2011

Le collectif

Contact

Revue réalisée avec le concours du
Centre national du Livre