Jeudi 20 septembre 2018 BAT - La revue des écritures théâtrales - Numéro 76 Partager

Exposition en
mai 2015

Nos champs de solitude

image

hautEn savoir plus
...

image
Nos partenaires

Vos papiers !

L'autre

:::: Par Miguel Angel Sevilla | paru le 12/12/2011

Miguel35711.jpg

L’autre est soi-même
Et vit dans la cadence

Du soi qui se démène
Pour être plus que soi
Ou pour être de l’autre
Le même qui le hante
Disons plutôt le manque
Qu’il a pour être soi
Le même dans sa peine
Est soi comme silence
Ou le silence à peine
Du moi qui s’évanouit
Parfois toute la nuit
Je cherche comme havre
Ou arbre à palabres
Ta bouche de mépris
Sans doute c’est un vice
De dire ta bouche mienne
Vêtue de ta dégaine
De môme de Paris
Si je parle tu vois
Je crois que sont tes lèvres
Qui bougent de la fièvre
Qui brûle et fait parle
Déjà de les frôler
Hier soir avant la pluie
J’ai bu toute la nuit  
La pluie de te pensées
Ton corps enluminé
D’étoiles de montagne
Avait près de tes hanches
La rose de l’instant
J’ai l’ai bu également
J’étais plus que moi-même
Le fleuve de ton rêve
Et j’étais, dans ton cri
J’étais toute sa nuit
Et puis, dans ton spasme
La mort qu’à ce moment
Ensemble partagions
Tous les deux comme on nage
Au loin et sans visage
Par nos corps au-delà
Des corps et de la mort
Au-delà comme un ange
En déça comme une bête
Nous étions la silhouette
Absconse du néant
Je t’aime à cet instant
Et parfois, quand on baise
Je sais que ta caresse
Me tue à chaque fois

Que je ne suis sans toi
Que sans toi la rengaine
De ce monde de merde
Pourrait bien m’engloutir

MAS. 31.03.08


haut Réagissez à cette contribution...

hautHaut de page

 

Mentions légales

©Le Billet des Auteurs de Théâtre 2011

Le collectif

Contact

Revue réalisée avec le concours du
Centre national du Livre