Samedi 17 novembre 2018 BAT - La revue des écritures théâtrales - Numéro 76 Partager

Exposition en
mai 2015

Nos champs de solitude

image

hautEn savoir plus
...

image
Nos partenaires

Vos papiers !

Chez Augustin/L'été en automne

:::: Par Catherine Tullat | paru le 31/12/2014

tullat.jpg

Augustin, le propriétaire du bar, sert les habitués.

 

H1

Vous avez entendu hier aux infos ?

 

F1

Non, je regarde, mais j’écoute plus.

 

H1

Pourquoi t’allumes alors ?

 

F1

Ça me fait une présence et puis Jacques allumait toujours en rentrant… Quand il rentrait.

 

AUGUSTIN

Toujours pas ?

 

F1

Toujours pas.

 

H1

Un type s’est retrouvé coincé dans un aéroport en Russie parce que sur son passeport, c’était coché féminin et lui c’est un lui. Donc, au lieu de le laisser passer simplement, ils l’ont renvoyé dans le premier avion, retour à l’envoyeur. Ils ont même pas discuté. Vacances gâchées etc.

 

F1

Il y a soi disant plus d’erreur avec les passeports Biométriques.

 

 

AUGUSTE

Moralité , tu payes 86 euros pour plus d’emmerdes.

 

Deux femmes sont assises à une table.

 

F2

Il est parti en me laissant un mot sur la télé. Il sait que la télé je la regarde pas. Alors, j’ai mis deux jours avant de comprendre pourquoi il ne rentrait pas.

 

F3

Il aurait pu le mettre ailleurs son mot.

 

F2

Il aurait pu me le dire en face surtout.

 

F3

Oui, déjà.

 

H2 est assis à une table voisine

 

H2

Je ne comprends pas, ça ne lui ressemble pas.

 

F2

T’écoute aux portes maintenant.

 

H2

Si tu veux pas qu’on t’écoute, parle du temps.

 

F2

Dis- moi, vous étiez intime tous les deux.

 

H2

Intime !  Pas complètement.

 

F2

Suffisamment pour qu’il se confie.

 

H2

Il ne se confiait pas, on parlait.

 

F2

Tu me dirais si tu savais.

 

H2

Evidemment.

 

F3

35 ans de vie commune et il se barre avec un mot sur la télé, remarque, il t’a tout laissé.

 

F2

Oui, avec les crédits.

 

H2 se lève et s’installe au bar

 

H2 à AUGUSTE

Tu savais que Laurent avait quitté Emma.

 

AUGUSTE

Non.

 

H2

Il aurait pu m’en parler, d’habitude il se limitait pas avec …

 

Une femme est assise au bar, seule.

 

LA FEMME

Excusez-moi, je cherche à louer une maison dans la région.

 

H2

Des chambres ça se louent, mais une maison…

 

AUGUSTE

Pour combien de temps ?

 

LA FEMME

Je ne sais pas, une semaine ou deux.

 

H2

J’ai une chambre si vous voulez.

 

Un homme entre, il semble effondré.

 

H3

Tu peux l’allumer s’il te plaît.

 

AUGUSTE

Ce n’est pas par les infos que tu vas en savoir plus.

 

H3

Je veux vérifier l’alerte… Ils disent qu’avec l’alerte au bout de 24H on sait si…

 

F1

Je n’avais jamais remarqué ta télé

 

Auguste allume la télé

 

H3

On était au lac, sa mère venait de m’appeler, à chaque fois, ça me bouleverse. Je suis parti dans mes pensées pas longtemps, une minute et ça a suffit, Marie avait disparu. Je l’ai cherchée, je l’ai cherchée, elle n’a pas pu se noyer, je l’aurai vue.

 

LA FEMME

Elle a quel âge ?

 

H3

6 ans… Ils vont la retrouver, ils vont la retrouver.

 

Auguste éteint

 

LA FEMME

Je peux vous interroger. Je suis journaliste.

 

Silence dans le bar.

 

Auguste sert un  verre à H3

 

H3

Non, je rentre,  je veux pas m’éloigner du téléphone.

 

H2

Et Ton portable ?

 

H3

Je ne sais pas où il est.

 

LA FEMME

Je peux passer chez vous si vous voulez.

 

H3

Dominique n’a jamais voulu de télé, elle disait que c’était abrutissant…  Que ça rompait le lien familial, il a été rompu même sans télé.

 

H1

Elle a raison, les infos ne sont qu’accumulations de  catastrophes en plus, ils te les passent en boucle.

 

H3

Quand ta fille disparaît, les infos en boucle te font du bien.

 

H3 boit cul sec le verre qu’Auguste lui a servi et sort.

La Femme le suit

 

AUGUSTIN

Des vrais rapaces ces journalistes.

 

H1

Elle ne va pas le lâcher.

 

F1

Elle n’est pas d’ici, ça se voit.

 

H2 se rassoit près des deux femmes

 

H2

Tu dis que  Laurent est parti, il y a deux jours.

 

F2

Hier ou avant-hier ?

 

F3

T’insinues ?

 

H2

Non, je réfléchis.

 

F3

Et bien ne pense pas trop.

 

F2

Tu insinues que Laurent…

 

H2

Rien, je te dis.

 

F2

Tu le penses tellement fort que je l’ai entendu.

 

AU BAR

 

F1

C’est un contexte hasardeux

 

H1

Il y a une disparition et un départ.

 

Auguste allume de nouveau la télé

 

« Toujours pas de nouvelle de la petite marie qui a disparu hier matin. Les recherches s’amplifient, mais les chances de la retrouver vivante, s’amenuisent »

 

A la table des deux femmes

 

F3

Comment peuvent-ils affirmer alors que rien ne vient confirmer ?

 

H2

Tu aurais dû mettre une alerte pour Laurent.

 

F2

Tu es juste con.

 

GENERIQUE DES INFOS

« Un homme vient d’être arrêté, on ne sait pas encore s’il a un lien avec la disparition de la petite Marie »

 

F2

Mais, c’est Laurent.

 

Auguste et les autres.

Merde.

 

F2

C’est pas lui,  il s’est juste barré.

Regardant la salle.

C’est pas lui, c’est pas possible.

 

F2 sort du café, F3 la suit

 

H2

Tu as l’impression que tu connais les gens et…

 

F1

Je vous le dis c’est un contexte hasardeux.

 

AUGUSTIN

La télé c’est vraiment une source d’emmerdes.

 

 

Fin


haut Réagissez à cette contribution...

hautHaut de page

 

Mentions légales

©Le Billet des Auteurs de Théâtre 2011

Le collectif

Contact

Revue réalisée avec le concours du
Centre national du Livre