Vendredi 14 décembre 2018 BAT - La revue des écritures théâtrales - Numéro 76 Partager

Exposition en
mai 2015

Nos champs de solitude

image

hautEn savoir plus
...

image
Nos partenaires

Á savoir sur l'auteur...

<-- Retour

  • L'auteur
  • Bibliographie
  • Contacter l'auteur

Jocelyne Sauvard

© SauvardPhoto:© Sauvard

Jocelyne Sauvard est auteur dramatique

Ecrire ? But au fond de toute chose depuis l’enfance. Les poètes, cohabitent à la maison, via les livres, la radio ou les disques. Prévert, Baudelaire, Rimbaud, Verlaine, Léo Ferré, et la musique toujours, et tous les jours… Racine et Molière, c’est tous les soirs en famille : lus à haute voix sur les Classiques tachés d’encre. Dès qu’elle sait déchiffrer, la voilà Henriette, Bélise ou Aricie, alors qu’elle veut Dorine. Ou Phèdre ou Andromaque. ( Et idem plus tard au lycée, pas de Dorine.) Alors elle se venge en improvisant des One girl shows qui font salle à manger comble : trois spectateurs hilares, toujours les mêmes, et le chien résigné à être bientôt choisi au hasard parmi la foule. Livres en avalanche, le cinéma comme un aimant. Le théâtre et le music hall se font rideau rouge, toussotements, poussière. Il se font corps, présence, voix, mouvement, effervescence : Champs Elysées, Châtelet, Boulevards, Théâtre en rond, TNP, de la Ville, de la Cartoucherie… La danse et l’opéra prennent réalité . Envie de voir le monde, les œuvres, les gens. Noter, dire le réel, l’imaginaire. Lire Proust. Etudes ( Lettres modernes et américaines, Chinois, Théâtre, Art… et plus tard le CEEA, Conservatoire européen d’écriture audiovisuelle), dans le même temps, elle écrit articles et documentaires, anime des stages à l’Olympia, enseigne, réalise quantités d’ interviews. Voyages. La vieille Europe, Inde, Asie du Sud est, Amérique, elle en rapporte des images, des reportages. Travaille dans le domaine de la photo mais face à l’objectif, du marketing, du stylisme, côté création. L’idée c’est d’écrire, vraiment. Un jour, elle plonge. Rideau. Les articles sont publiés dans la foulée. Pour les pièces, les romans, les scénarios, les nouvelles, les dramatiques radiophoniques, les livres pour la jeunesse, il faut attendre, cinq ans. Les premiers textes, théâtre, littérature, contes pour les enfants, paraissent en 93 et simultanément se jouent, se diffusent. D’autres suivent, s’écrivent, sont joués, ou attendent leur heure, se diffusent, s’échafaudent, se publient.Chambre noire, 15 ans, la mort au bout du couloir, Lethal romance, Mousson Blues, les Hautes lumières, Feux mortelle rapsodie, Procès verbal, Ouragans, d’Alex à Lise, Faut pas tuer les goélands… pour en citer quelques uns. Boursière du CNL- roman, théâtre, résidence théâtrale- de la Fondation Beaumarchais, elle anime des ateliers d’écriture pour les jeunes, pour les adultes, elle anime aussi des ateliers, Eicar, Universités, grandes écoles, médiathèques, établissements scolaires (scénario, théâtre, nouvelles, rap…) des Rencontres littéraires, fait des lectures. Pour les Rencontres de la Cartoucherie à la Tempête en 2006 fait la mise en scène de L’extrême précarité de M. Toutmonde. Depuis ? Elle s’est consacrée à l’écriture - un livre sur Léo Ferré, un roman, des entretiens - et à l’édition, directrice d’une collection de romans, elle revient maintenant au théâtre avec une nouvelle pièce… De Paris elle garde un œil sur l’Asie, l’autre sur le Limousin où elle se retranche souvent pour concocter son grand projet d’écriture. Et toujours une fenêtre ouverte sur le monde.

Jocelyne Sauvard

Chambre noire Ed. Dumerchez, 1995, Dramatique : Radio suisse romande Joué à Lyon, Théâtre Le 116, mise en scène de Bruno Carlucci, avec Judith Bècle, Déborah Lamy Matéré Ed. l’Harmattan 95, Sélection SACD, Sélection RFI, Essaion Lethal Romance Bourse Beaumarchais radio 1995, Dramatique France Culture 96, avec Anne Alvaro, Pascal N’Zonzi, Philippe Meignant… Réalisation Marguerite Gateau Lectures de la Chartreuse, Contemporaines d’Avignon 99, Lethal romance est joué à l’ AST, mise en scène de Kazem Sharyari, 2000, avec Nicole Evans, Didier Woolward, Vincent Byrd Lesage, Patrick d’Asumçao, Dominique Chagneau… Procès verbal et Quartier des mineurs Ed. Le bruit des autres : Pièces juste noires mise en scène de Jean-Pierre Dumas, la Tempête 2001 Avec José Dalmat, Henry-David Cohen… La grande nuit, Ed Le bruit des autres : Pièces juste noires Mise en espace Isabelle Renaud, Manufacture de Saint Quentin Pièces juste noires Ed. Le bruit des autres, 2002. Trilogie : Procès Verbal, La grande nuit, Lethal romance Nouveau langage amoureux, joué par la Cie du Pélican à Clermont Ferrand, mise en scène Jean Claude Gal, Résidence théâtrale CNL 2003 Ed. CRDP/ Pélican Mousson blues mise en espace de Jean-Luc Paliès et la Cie Influence Théâtre du Rond Point des Champs Elysées, 2004, avec Cyrille Denante, Louise Doutreligne, Odile Mallet… Mousson Blues, suivi de Matéré Ed. Impressions nouvelles, 2005 Le Vietnam d’aujourd’hui face à l’Indochine des années 30, huis clos familial. Matèré : mère et Métissage, comédies dramatiques. L’ extrême précarité de M. Toutmonde, mise en scène de l’auteur, avec Nicole Evans, Christian Baltauss, Jacky Viallon, Jocelyne Sauvard Rencontres de la Tempête, juin 2006 Version brève publiée par les Ed. Après la lune, dans le recueil : « Chômeurs, qu’attendez-vous pour disparaître » Jeune public Pièces policières 1 Editions Retz, collectif. Les astuces de Guenièvre, Mozart a disparu Clowns, pitres, farceurs Editions Retz, collectif. Ces pièces sont jouées régulièrement par des troupes amateurs et professionnelles


Jocelyne Sauvard

Le mail de l'auteur : NC

Le site de l'auteur : NC

Jocelyne Sauvard

Mentions légales

©Le Billet des Auteurs de Théâtre 2011

Le collectif

Contact

Revue réalisée avec le concours du
Centre national du Livre