Mardi 25 juin 2019 BAT - La revue des écritures théâtrales - Numéro 76 Partager

Exposition en
mai 2015

Nos champs de solitude

image

hautEn savoir plus
...

image
Nos partenaires

Á savoir sur l'auteur...

<-- Retour

  • L'auteur
  • Bibliographie
  • Contacter l'auteur

Mustapha Aouar

© AouarPhoto:© Aouar

Mustapha Aouar est Directeur de Gare au Théâtre

La Cie de la Gare est installée dans l’ancien économat de la SNCF. Fin 96, elle transforme le bâtiment qui lui fait face, la grande halle de déchargement, en GARE AU THÉÂTRE : lieu pluridisciplinaire où elle développe un projet artistique collectif avec les compagnies, notamment autour des écritures et du théâtre contemporains.

 

Un lieu créé par une Cie pour les Cies

Une halle de déchargement, construite en 1860 constitue la première gare fret de Vitry. Elle jouxte la gare voyageurs, sur la ligne C du RER, au cœur même de la ville, à la jonction de deux quartiers, à deux stations de Paris.

 

Un espace conçu comme une page blanche

Les piliers de pierre qui sous-tendent la charpente dessinent la façade. Entre chacun d’eux, des palissades aux volets de bois ferment l’espace. Trois fenêtres en ogive soulignent les pignons de pierre. Une architecture sobre, de style ferroviaire, qui porte encore les traces de son passé.

 

La presse

Gare au Théâtre a fait l’objet de plusieurs centaines d’articles dans la presse, d’interviews et d’émissions radio ainsi que des passages sur plusieurs chaînes de télévision (France 2, France 3, la Cinq, Arte, TV5, Paris Première, etc.) Trois moyens-métrages ont été consacrés au lieu. Tous ces articles sont parus sur des médias régionaux nationaux et internationaux (Japon, Russie, Allemagne, Afrique, etc.)

 

Extraits :

« 1360 mètres carrés de surface pour danser, jouer, improviser, et fabriquer des objets artistiques en tous genres (...). Il faut s’ouvrir à toutes les disciplines, fabriquer, écrire, publier et trouver de nouveaux moyens de production. »

Marion Vignal, L’Express -

« Implantée dans une ancienne halle de transit, Gare au Théâtre est à l’initiative d’une démarche artistique globale (...). Plusieurs centaines de compagnies, autant de comédiens, de plasticiens, de danseurs, de chorégraphes et de metteurs en scène ont participé aux manifestations programmées annuellement dans ce lieu. »

Laurent Colomb, Pourtours Magazine -

« Site unique, Gare au Théâtre a vu passer des centaines de compagnies, plusieurs milliers de spectateurs, tous désireux de faire écouter et d’entendre la parole vivante d’auteurs vivants. »

Pierre Notte - Théâtres -

« Le lieu n’est pas anecdotique. Il résume une ambition : sortir des sentiers battus en se mettant au service des artistes, à quelques minutes du centre de Paris. »

Robert Migliorini - La Croix –

« La friche, véritable laboratoire, s’est d’abord centrée sur les nécessités de rencontres des compagnies et des auteurs puis s’est nourrie au fil des ans des traces laissées par chaque créateur de passage. »

La Scène –

« L’Ailleurs. Ailleurs géographique, artistique, social... Une thématique qui invite à la rencontre et la confrontation, qui favorise l’émergence de nouvelles formes d’expression théâtrale ou culturelle.

Agnès Santi - La Terrasse –

« Pourquoi vous n’êtes pas à Avignon ? Et la Cour des Zhonneurs, où les compagnies invitées devront expliquer leur venue en dansant, chantant, jouant. Un peu comme à Avignon, les galères du Off et les mondanités en moins. »

Aden -

« Nous n’irons pas à Avignon, une excellente occasion de découvrir un foyer de création indépendant, nourri d’écritures contemporaines (exclusivement), de performances, de vidéos et de nombreux spectacles chorégraphiques. »

Le Nouvel Observateur -

« La programmation, aussi originale qu’interactive, confronte comédiens, auteurs et metteurs en scène du monde entier. »

Carole Lefrançois - Télérama Sortir –

« Ceux qui aiment défendre le théâtre et les compagnies indépendantes ne prendront pas le train pour Avignon, mais mettront le cap sur Vitry-sur-Seine. »

Sandrine Martinez - Le Parisien –

« La première préoccupation se situe là, autour de la « diffusion », de l’accueil, des spectacles et du public. Ici où l’on se soucie davantage du cheminvers la création que de l’excellence artistique. »

Maïa Bouteillet - Libération –

 

Parcours Ă©clectique

Depuis 1986, Mustapha Aouar, sociétaire SACD, a créé près d’une trentaine de spectacles. Sa « Cie de la Gare » est en convention avec la DRAC et la Région Ile-de-France, le Département du Val-de-Marne et la Ville de Vitry-sur-Seine.

D’abord auteur de ses spectacles, il a ensuite travaillé sur des commandes ou des textes d'écrivains aussi différents que Aziz Chouaki, Fatima Gallaire, Jacques Jouet, Michel Simonot, Elsa Solal, Gérard Lépinois, Marguerite Duras, Mickaël Glück, Maïakovski, Walter Freitas, Milton Hatoum, Youssouf Amine Elalamy, Habib Ayyoub, Raoul Ruiz... des compositeurs comme François Bayle, Pierre Schaeffer, Serge De Laubier, Georgio Battistelli, Christian Sébille ou… Stéphane Eicher pour le Zénith de Paris.

Il a aussi produit toutes sortes de curiosités artistiques :

Pour ARTE à l’Opéra du Rhin un spectacle en hommage à Tomi Ungerer avec les Percussions de Strasbourg (réalisé avec Torii-Production et la Kultur-Bank).

« Odieux visuel » dans le Grand Hall de l’École Polytechnique, sur les images de synthèse de J.F. Colonna.

« Noche de Papel » au Théâtre Lope de Vega de Séville après une résidence de 2 mois.

« Tremblement de terre très doux » en co-production avec l’INA-GRM et le Festival Futurs/Musiques au Festival de Saarebrück à l’issue d’une tournée de 80 représentations.

« Chinguetti », joué plus de 400 fois en France et ailleurs (Océan Indien, Espagne, Russie, Suisse, Irlande...).

« Souffle », un spectacle créé pour l’Élysée produit par ARTE.

« Poussières... », avec 25 interprètes un spectacle-parcours pour 40 spectateurs dans un décor de 1000m2 et 50 haut-parleurs.

 

Gare au Théâtre est membre du réseau régional ACTES IF

du réseau Autre(s)pARTs au niveau national

et de Banlieues d’Europe au niveau européen

 

Mustapha Aouar

Il n'y a pas de bibliographie pour l'instant...


Mustapha Aouar

Contact indisponible

Mustapha Aouar

Mentions légales

©Le Billet des Auteurs de Théâtre 2011

Le collectif

Contact

Revue réalisée avec le concours du
Centre national du Livre