Lundi 10 décembre 2018 BAT - La revue des écritures théâtrales - Numéro 76 Partager

Exposition en
mai 2015

Nos champs de solitude

image

hautEn savoir plus
...

image
Nos partenaires

Á savoir sur l'auteur...

<-- Retour

  • L'auteur
  • Bibliographie
  • Contacter l'auteur

Julia Pascal

© Julia PascalPhoto:© Julia Pascal

Julia Pascal est auteure dramatique

Née à Manchester, Julia Pascal a étudié à l’E15 Acting School et a ensuite travaillé comme actrice pendant cinq années. Elle a joué au Traverse Theatre, au Royal Court, au Nottingham Playhouse, à l’Apollo Theatre et a joué aussi pour la télévision , le cinéma et la radio. Elle a étudié la littérature anglaise à la London University et est retournée au théâtre comme membre du National Theatre où elle fut la première femme metteur en scène. Elle y adapta des écrits de Dorothy Parker, Men Seldom Make Passes. Ce spectacle resta au programme avec succès durant deux années. Au theatre The Orange Tree Theatre elle fut directrice associée et mit en scène Bertold Brecht, Alfonso Vallejo , Howard Barker et Fay Weldon avant de former la Pascal Theatre Company afin de travailler sur de nouvelles formes d’écriture. Elle dirige cette compagnie depuis 1983 s’intéressant aux auteurs en marge parmi lesquels Seamus Finnegan, Karim Alrawi, Carole Rumens, Melanie Phillips, Yana Stajno. À cette époque elle écrivait en freelance pour le Guardian, The Times, The Financial Times, et pour le BBC Arts progammes. Pendant les années 80 et début 90 elle fut responsable de la rubrique de danse au journal City Limit, le rival de Time Out. C’est à cette époque aussi qu’elle fut invitée à participer à la réalisation de mémoires de jeunes filles ayant grandi dans les années 50 et 60 pour l maison d’editionVirago Truth Dare or Promise. Son essai Prima Ballerina Assoluta y fut inclus et également dans l’edition Memoirs of a Jewish Childhood. (Boxtree) Ses recherches et ses techniques d’interview associés à son travail de mise en scène l’ont amenée à produire ses propres pièces de théâtre. Ceci débuta au milieu des années 80 avec Far Above Rubies, une pièce qui explore les effets du Judaïsme et de l’Islam sur la vie des femmes et qui fut jouée en première au Drill Hall de Londres. Dès les années 90 Julia Pascal commence l’écriture d’une série de pièces qui plus tard formera un ensemble nommé The Holocaust Trilogy. La première, Theresa, a pour objet la collaboration du gouvernement des Iles Anglo-Normandes durant la seconde guerre mondiale. Elle fut présentée en Angleterre, en France, en Allemagne et fut adaptée pour la radio en 1996 après avoir gagné un Albert Bradley Prize. Sous le titre The Road to Paradise elle fut diffusée en 1996 et 1997 et nominée pour le Sony Prize. Ses pièces de théâtre, Theresa, The Dybbuk (inspirée de l’écriture originale de Anski) , et A Dead Woman on Holiday ont été présentées à Londres et sur le continent pendant plus de deux années. Passant de l’histoire européenne à celle des USA, The Yiddish Queen Lear illustre l’importance du théâtre et des films Yiddish dans le courant culturel Américain. Cette pièce fut créée au Southwark Playhouse avec, dans le rôle titre, Ruth Posner, survivante du Ghetto de Varsovie et actrice attitrée de la compagnie. Poursuivant dans cette voie américaine Julia écrivit Woman in the Moon autour du rôle joué par Wernher von Braun dans la conquête de la lune et des souffrances endurées par les prisonniers du camp de concentration de Dora.C’estlà qu’étaient construites les fusées V1 et V2 préfigurant les futures Apollo. Cette pièce fut créée à l’Arcola Theatre en 2000. Elle est basée sur les témoignages recueillis auprès de survivants et sur des documents de l’époque. Vivant en France durant les années 90 Julia écrivit deux pièces inspirées de la politique locale. L’Année Zéro, basée à Maubeuge, était l’évocation, sous la forme d’un spectacle de cabaret, de la vie quotidienne dans une petite ville du Nord de la France de Vichy. Jouée par une troupe Française,la pièce fut présentée en français et fut, plus tard, représentée à Cambridge avec la même équipe. À ce moment Julia devint l’épouse du Maire de Maubeuge ! Suivit ensuite St Joan, produite d’abord à Londres puis jouée à Paris au Théâtre de l’Atalante avec Laure Smadja et Bonnie Greer se partageant le rôle. De nouveau il s’agit d’un travail satirique avec une St Joan Londonienne noire et juive qui rêve qu’elle est Jeanne d’Arc combattant les fascistes français. De retour à Londres on lui a demandé d’écrire une pièce pour enfants. Elle en trouve l’inspiration dans un vieux mythe de l’Europe de l’Est avec une version du Golem qui fut jouée de nombreuses fois à Londres en différents endroits et notamment à la Purcell Room sur une musique de Kyla Greenbaum. Le Tricycle Theatre lui commanda sa première pièce située en Israël : Crossing Jerusalem qui fut produite en 2003 puis jouée ensuite en traduction Allemande à Karlsruhe au Staatstheater et nominée pour le Theatertreffen en 2007. La piece a eu une lecture en publique au Theatre du Rond Point en traduction d’Alain Franck en 2008. En 2008 Julia revient aux classiques. Cette fois avec The Merchant of Venice et toutes ses difficultés mais revisitée sous les yeux d’une survivante de l’Holocauste (Ruth Posner) qui essaie d’intervenir sur le cours du récit. L’ensemble des pièces de Julia Pascal, Far Above Rubies, A Dead Woman on Holiday, The Dybbuk, The Yiddish Queen Lear, The Golem, St Joan, Year Zero, Crossing Jerusalem, The Road to Paradise ( BBC Radio ), Charlotte and Jane ( BBC television BAFTA and Royal Television Society prizewinner), Charlotte Bronte Goes to Europe, The Golem… remporta le prestigieux NESTA Dreamtime Fellowship en 2006. Cela l’a conduit à rechercher en ex Yougoslavie, en Lituanie et Lettonie, des éléments pour de futures pièces. En 2007 Julia fut écrivain en résidence à la Wiener Library après avoir obtenu un prix Leverhulme. Elle obtint aussi des prix du Art Council, du Lisa Ullman Travelling Scholarship, du Goethe Institute et du Oppenheimer John-Dowes Funds. Julia fut aussi écrivain en résidence à l’Université de York et elle enseigne actuellement l’écriture aux antennes Londonienne de la New York University et de la St Lawrence University américaines . Elle est aussi écrivain en résidence à la Kingston University. Avec la Pascal Theatre Company Julia a produit une collection de 50 interviews filmés, pour le compte de The Heritage Lottery Fund,intitulés Mothers and Daughters-A Jewish Film Archive. Ces films sont régulièrement utilisés pour animer des débats. Ils font partie des collections de l’Imperial War Museum, de la Britsh Library, du London Metropolitan Archives, du Jewish Museum, du Jewish Cultural Centre, etc … En 2009, deux autres nouvelles pièces , Broken English et Woman on the Bridge ont fait l’objet de lectures au Drill Hall Theatre et devraient être produites en 2011 -2012.

Julia Pascal

Il n'y a pas de bibliographie pour l'instant...


Julia Pascal

Contact indisponible

Julia Pascal

Mentions légales

©Le Billet des Auteurs de Théâtre 2011

Le collectif

Contact

Revue réalisée avec le concours du
Centre national du Livre