Jeudi 13 décembre 2018 BAT - La revue des écritures théâtrales - Numéro 76 Partager

Exposition en
mai 2015

Nos champs de solitude

image

hautEn savoir plus
...

image
Nos partenaires

L'éditorial

:::: Par La librairie du Rond-Point | paru le 01/09/2013

LRP.jpg

« Oh qui dira l’ennui qui prend le commerçant/ Derrière ses vitrines»

    Aragon ne devait certes pas penser aux libraires quand il écrivit ces vers!
Car c’est un drôle de commerce en effet, que celui du livre. Il n’est pas anodin de partager une lecture, de donner à voir des univers, cela requiert passion mais aussi rigueur... Finalement, risquons nous, modestement bien sûr, à comparer notre métier à celui de poète! 
Si l’écriture poétique ne tombe pas du ciel, la «couleur» donnée à chaque librairie n’est pas elle non plus le fruit du hasard, on est allé la chercher au prix de mille efforts. Pénétrer dans une librairie c’est découvrir ce travail achevé, offert au regard, soumis au jugement. Trouver le bon livre comme on trouve le mot juste, là est la passion du libraire, et sa responsabilité. 

    Les temps difficiles que traverse notre corporation imposent justement de ne pas se détourner de cette ligne, de garder à l’esprit que promouvoir la culture n’est pas qu’une simple affaire de profit. Oublier cela ce serait prêter le flanc à «l’ennui» du commerce pour le commerce. Et risquer la mort du métier. 

    Mais l’espoir est là, quotidien, lorsque comédiens, professeurs, élèves, franchissent le seuil de la librairie, que nous pouvons les satisfaire et qu’eux-mêmes en retour nous font des suggestions, et qu’ils nous quittent pour mieux revenir.

Donc nous voilà, nous, libraires, rédacteurs en chef de ce numéro du BAT de la rentrée 2013.

Nous avons souhaité le composer tel une palette, en rassemblant quatre plumes qui nous touchent, nous parlent, nous interrogent. Nous avons convié quatre auteurs aux styles très différents qui ont répondu avec générosité à notre invitation : pour eux nos remerciements.

Karin Serres nous promène dans les étagères de sa bibliothèque, parmi les œuvres qui ont compté (et qui comptent toujours) dans son univers d’écrivain.

Elisabeth Gonçalves  nous plonge dans un souvenir d'enfance, celui du premier moment qui la lie au théâtre.

Laurent Fréchuret nous offre un moment de sa prose habitée et incandescente, à l'image de son travail d'auteur et de metteur en scène.

Stéphane Guérin nous conte la genèse de sa pièce Kalashnikov, le premier de ses textes à être créé sur scène, aventure que nous avons suivie de près dans les murs du théâtre du Rond-Point.

Curiosité, appétit, enthousiasme et regard affûté mais aussi questionnement, doute, humilité et désir de partage: ces fidèles outils de notre travail quotidien nous ont encore servi  pour composer ce numéro.

 Le voilà, dans vos mains, sur vos écrans, sous vos yeux : bonne rentrée, et bonnes lectures !

 

L'équipe du Rond-Point des Livres,

 

Claudia De Bonis

Gwendoline Gaciarz

Quentin Legeard

Jean-Victor Mareschal

 

 

À savoir sur La librairie du Rond-Point...

hautHaut de page

Mentions légales

©Le Billet des Auteurs de Théâtre 2011

Le collectif

Contact

Revue réalisée avec le concours du
Centre national du Livre